Search here...
0
TOP
Un regard

Inattendus et chaos : la Vie est un collage de Picasso

Lire en musique (Fuel to Fire - Agnes Obel) :

Tu les connais aussi, ces moments où tu te stresses entre deux tâches pour tout faire bien et vite, à courir partout, et sur ton chemin tu tombes sur… un hérisson en train de faire son nid haha (ça m’est arrivé), ce qui te mène à t’arrêter et à passer les vingt minutes suivantes à observer cette scène inattendue ? Dans le fond, la Vie c’est ça : un concentré de moments variés, parfois sans queue ni tête [à lire aussi : Vivre sans attentes, possible?].

Inattendus, mystères : Connecter au pouls de la vie

J’ai réalisé dernièrement que j’ai du mal à répondre à la question « comment ça va? », tout simplement parce que je passe sans cesse par des hauts et des bas : dans une même journée, je peux être réjouie par un événement, attristée sans savoir pourquoi, effrayée par l’avenir ou encore en profonde gratitude pour ce que je vis. Je traverse une période difficile, et chaque fois que la lumière fait son chemin parmi l’obscurité, je remarque deux choses :

1/ Tout ne s’explique pas toujours. La vie aura toujours une part de mystère qu’il faut bien accepter à un moment donné, si on ne veut pas lutter indéfiniment [à lire aussi : Ouvrir la porte aux mystères].

2/ La vie est une danse continuelle et imprévisible entre l’ombre et la lumière, entre le confort et l’inconfort. Et il y a des moments plus extrêmes que d’autres. [à lire aussi : quelques clefs pour gérer ses émotions]

Tu ne seras pas surpris.e de m’entendre dire qu’au final, la vie ne se reçoit pas avec la tête : parce que si tu la penses en terme de logique, de calculs, de contrôle, tu vas tôt ou tard te retrouver dans une impasse. Empêtré.e dans une lutte sans fin ou frustré.e par le quotidien. À quoi bon ?

C’est le coeur qui sait accueillir la magie de la vie : ses variations, ses miracles, ses possibles. 

Et mon activité d’artiste me le montre aussi, car créer quelque chose, c’est connecter au pouls de la vie

Quand je crée une histoire, je ne pars pas d’un point A pour aller à un point B. Les personnages ne viennent pas à toi dans l’ordre, l’intrigue n’apparaît pas avec un début, un milieu et une fin haha. Oh non. Tu perçois un ensemble, une structure, mais ensuite… tu explores. Tu essaies. Tu regroupes des tas de bouts ensemble, qui parfois ont l’air très différents les uns des autres. Tu coinces sur certaines scènes qui refusent de se dire. Tu as une révélation qui te fait remettre en cause le début… et ainsi de suite.

La vie est un puzzle

David Simon, un scénariste américain, traduit cela avec beaucoup de poésie, en parlant de son travail : 

"Si on commence à tout expliquer, on gâche tout. Cela ne ressemblera pratiquement plus à la vie. Quand on pense à la manière dont la vie nous accueille jour après jour... Quand on entre dans une pièce, on ne nous explique pas immédiatement le passif de toutes les personnes présentes. On ne saisit pas toutes les dynamiques du moment et tous les procédés de manière linéaire. On entre au milieu de quelque chose et, là, on commence à récolter quelques informations et puis finalement, les choses commencent à devenir claires. Mais tout ne vient pas d'un coup et dans l'ordre. C’est comme ça que nous expérimentons la vie."

Et c’est bien normal que parmi toute cette diversité d’expériences et d’émotions, souvent inattendus, nous nous sentions parfois perdus, troublés, ou même terrifiés. Surtout quand on écoute notre tête, qui veut à tout prix comprendre et trouver une solution rapide et logique.

Comme le dit Harry Gruyaert, un photographe cette fois (que veux-tu, les artistes ont compris la vie haha) :

"La réalité ressemble à un collage de Picasso dont les éléments n’étaient pas faits pour être mis ensemble, mais qui, soudain juxtaposés, signifient et disent quelque chose d’original et de très fort, insaisissable avant."

Apprendre à percevoir la vie différemment, non plus comme un problème à résoudre, mais comme un champ d’expériences qui nous nourrit et nous fait évoluer en permanence, est un premier pas pour avancer avec toujours plus de calme, d’inspiration, de confiance et de légèreté dans sa vie de tous les jours. 

C’est cette nouvelle vision qui te permettra ensuite d’avoir la foi. 

La foi que, même si les choses partent parfois dans tous les sens, tu sauras retrouver ton chemin. 

La foi que, même quand tu as mal et que tout te paraît douloureux, tout finira par s’arranger.

La foi qu’il y a toujours de la beauté sous les décombres ; une lumière dans la pénombre ; des possibilités même dans l’adversité.

Et la certitude que tu es capable de jouer avec toute cette dose d'inattendus et de chaos, au profit d’une vie riche et nourrissante. 

Inattendus, mystères, collage de Picasso

«

»

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.