Search here...
0
TOP
Bien-être

Comment rester motivé par ses objectifs ?

Tenir sur la durée 

Un temps, j’étais la reine des bonnes résolutions. 

Début janvier, je définissais ce que je voulais changer dans ma vie, et je m’amusais même à planifier un nouvel emploi du temps (planifier mes journées, ma grande passion). Sauf que je ne tenais en général pas plus d’un mois. 

S’il est nécessaire de commencer par avoir clarifié ses objectifs, on néglige trop souvent un aspect qui va de pair avec le but : la motivation.

Ne pas prendre soin de sa motivation, c’est risquer d’abandonner. On remet à plus tard son objectif, on l’annule carrément et, en général, on s’en veut. On le vit comme un échec, une incapacité à tenir ses engagements. 

Le truc, c’est qu’on ne peut pas se contenter de poser un objectif sur le papier, pas même d’en planifier les sous-étapes, sans entretenir en même temps son envie de continuer. Parce que tout changement entraîne son lot d’efforts, de frustrations. Si on ne sait pas rester motivé par ses objectifs, on finit par baisser les bras. Vaincu par la fatigue, les erreurs de débutant, les douleurs qui s’invitent.

J’ai découvert que mes propres échecs n’étaient pas souvent dû à un manque de clarté ou de préparation, mais bien de motivation. 

Il suffit pourtant de quelques petits trucs pour maintenir le cap. En sachant comment nourrir sa motivation, comment tenir sa barque en quelque sorte, on est capable de beaucoup. J’ai appris à voir cette motivation comme un carburant, sans lequel je ne peux pas continuer à avancer. J’ai ainsi pu tenir sur la durée, gagner en confiance (je constate que je continue malgré tout), et gagner aussi en productivité. 

La motivation est une énergie à nourrir quotidiennement. Il faut lui prêter attention.

Pour aller au bout de ses objectifs, il est important d’entretenir sa motivation. Je vous partage ici quelques astuces pour rester motivé.

Garder le cap 

La motivation, c’est ce qui suit la volonté. Une idée se forme dans notre esprit, avec elle émerge la volonté d’en faire quelque chose. On commence alors à poser une action, à mettre en place une approche : on entre dans la matière, on agit, on implique le corps. On se motive. Les débuts sont souvent délicats, parce qu’ils ne contiennent qu’un seul ingrédient : la joie de la nouveauté; l’excitation du tout possible, car rien n’est encore dessiné. C’est ce fameux idéal, pas encore confronté à la réalité.

Quand on rencontre le premier obstacle, la première difficulté à traverser, l’énergie baisse si on ne s’adapte pas. Si on reste accroché obstinément à son image idéale, le heurt est trop grand. Pourquoi se motiver pour quelque chose de lourd, de conflictuel, de difficile?

C’est ce passage de la motivation à la détermination. Cette dernière est ce qui nous fait tenir dans le temps. Alors, comment rester motivé quand un projet nous tient à coeur ? Je vous livre ci-dessous les petites astuces qui m’aident à équilibrer la balance au quotidien. 

Entretenir sa trajectoire

Avoir défini son pourquoi, et y retourner en cas de besoin

Pour commencer, il est important à mes yeux de savoir pourquoi on fait les choses. C’est souvent le sens qu’on met derrière ce qu’on fait qui nous encourage à nous lever le matin de bonne humeur. 

Soyez au clair sur ce que vous entreprenez et pourquoi vous vous lancez dedans. C’est ce qui vous permettra de démarrer et d’avoir un plan, mais aussi d’y revenir en cas de soucis. 

Vous pouvez faire les choses parce qu’elles vous redonnent la pêche, parce qu’elles vous font vous sentir bien, parce qu’elles vous permettent de quitter une vie que vous ne supportez plus.

Lorsque vous sentez que votre moral baisse, que la motivation vous manque, posez-vous et repensez à votre pourquoi. Rappelez-vous ce que ça vous apportera au final. Vous pouvez fermer les yeux et vous imaginer en train de vivre l’événement accompli – heureux, fier, motivé. 

Cette action redonnera du sens à vos actions, et vous repartirez très sûrement reboosté.

Savoir où aller chercher l’inspiration

J’adore me tourner vers des personnes inspirantes. Lorsque ma motivation me fait défaut, je m’inspire du parcours de ceux qui réussissent. Non pas pour les jalouser, mais bien pour retrouver cette envie, en moi, de faire comme eux. De ne rien lâcher, de continuer, de rêver et de faire. 

Dressez-vous une liste de gens qui ont réussi et qui vous inspirent, et pensez à eux. Lisez ce qu’ils écrivent, visionnez leurs vidéos, repensez à leur parcours.

Trouvez-vous des mentors. Qu’ils soient virtuels ou bien présents. Vous pouvez vous trouver un coach, qu’il soit professionnel ou membre de votre entourage.

Imaginez que vous les avez en face de vous. Dans votre situation, que diraient-ils? Que feraient-ils? Comment réagiraient-ils?

Une façon de prendre un peu de recul et de se nourrir d’une meilleure énergie.

Gérer le carburant

On l’a vu, la motivation est comme une énergie à entretenir. En cas de coup de mou, il est nécessaire de ne pas l’ignorer, et de faire en sorte de re-remplir le réservoir.

Quand les choses ne nous enchantent pas, y instaurer soi-même un cadre dynamisant

On se retrouve tous, à un moment ou à un autre, face à ces fameux impératifs qui font plus râler qu’autre chose. Des choses qui doivent être faites, qui n’attendent pas, qui font partie du lot. Et qui ne motivent pas forcément.

Dans ce cas là, n’hésitez pas à vous créer un cadre dynamisant, inspirant. Mettez une musique qui vous met de bonne humeur en fond sonore. Allumez quelques bougies. Préparez-vous une boisson qui a bon goût.

Dressez-vous une liste de formules (choses à faire et façon de les faire) qui vous font kiffer. Personnellement, j’adore écrire mes articles dans un café de mon choix, dont le décor m’inspire. Reportez-vous à cette liste quand ça coince. Une façon d’insérer de l’agréable dans l’utile. 

Autre approche : prévoyez de vous récompenser, une fois la tâche terminée. Choisissez quelque chose qui vous plait, vous enchante. 

Prendre le temps d’être sympa avec soi-même

À vous de voir de quoi vous avez besoin (on est tous différents au niveau de l’énergie) : une vraie journée off par semaine ou de vraies pauses à différents moments de chaque journée. Se tenir à distance des choses à faire permet de prendre du recul, et parfois de relativiser – nos craintes ne sont pas fondées, les obstacles ont leurs solutions.

Mon conseil à ce sujet : n’attendez pas que la coupe soit pleine pour prendre une pause ou vous accordez un vrai plaisir. Avant, j’avais tendance à attendre la grosse fatigue, le mal de tête handicapant pour dire stop et souffler un peu. Depuis que j’insère des pauses dans chacune de mes journées, je me sens beaucoup plus capable de rebondir, en cas de problème [voir aussi : favoriser le bien-être, même quand on est très occupé]. Parce que je prends soin de moi, de mon énergie.

L’estime de soi a un grand impact sur la motivation. Prenez un moment, chaque jour, pour vous posez et lister ce que vous avez déjà accompli. Félicitez-vous, et encouragez-vous pour ce qu’il reste à faire. Offrez-vous des moments plus doux, pour vous récompenser.

Muscler sa volonté

Les choses à faire vous semblent insurmontables ? Commencez par de petites actions. La volonté est comme un muscle, qui se travaille à l’aide de minis défis quotidiens.

Vous voulez lire davantage ? Commencez par planifier quinze minutes de lecture chaque jour. N’en faites pas trop, trop vite. D’expérience, je vous dirai que ça tend plutôt à décourager. Apprenez à être fier de vous à travers des petits gestes qui vous sortent de vos habitudes. 

On n’est pas des robots

Acceptons aussi que nous sommes humains, faillibles, que nous avons nos limites. Nous avons le droit d’avoir des moments plus bas en énergie, des moments de doutes, de peurs, de procrastination. Pas la peine de se flageller pour cela. Au contraire. C’est souvent un signe que l’on a besoin de ralentir le rythme, de s’arrêter pour se poser les bonnes questions. Suit-on toujours son objectif ? Prend-t-on assez soin de soi ?

Accepter de s’adapter et de revoir ses objectifs au besoin

Enfin, il peut arriver que la motivation vous manque parce que vous vous éloignez de vos objectifs, ou que vous n’avez pas assez bien anticipé certains points. Votre projet rencontre trop de problèmes techniques ? Quelles compétences pouvez-vous développer pour les dépasser ? Vers qui pouvez-vous vous tourner ?  

Acceptez de vous adapter à la situation, de revoir vos objectifs pour repartir sur de bonnes bases. 

Et vous ? Avez-vous du mal à aller au bout des choses ?

Commencez par muscler votre volonté! Quel petit défi choisissez-vous de mettre en oeuvre, dès maintenant ? 

Pour aller au bout de ses objectifs, il est important d’entretenir sa motivation. Je vous partage ici quelques astuces pour rester motivé
✧ Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur Pinterest ✧

«

»

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *