Search here...
0
TOP
Bien-être

Favoriser le bien-être, même quand on est très occupé

Dans nos semaines bien chargées, a-t-on encore le temps de souffler ? Je vous livre ici quelques astuces pour favoriser le bien-être, même quand on est occupé. 

Maintenir la cadence

On connaît tous cette impression un brin frustrante d’enchaîner les activités sans pouvoir souffler. Avec nos semaines chargées, le temps semble nous filer entre les doigts. A-t-on encore le temps de favoriser notre bien-être ? On est sans doute nombreux à rêver d’une énergie éternelle, qui nous fasse tenir toute une journée sans effort. Cette méga pêche qui rend super productif. Ce n’est pas de cumuler les tâches qui nous embête, dans le fond : ce sont ces courbatures, cet essoufflement, ces courses, ces pressions à la tête. 

Il y a pourtant moyen de contrebalancer cette fatigue mal venue, de détendre ce corps fourbu et ces pensées incessantes. C’est ce que j’appelle la méthode par touches. Gardez en tête un marcheur – ou un coureur, si ça vous parle plus – qui espère arriver au bout de sa marche en pleine forme ; c’est en maintenant une cadence appropriée, propre à son rythme cardiaque et à sa musculature, qu’il maintiendra un équilibre et conservera un bon souffle.

On a tous besoin de pauses pour tenir sur la durée. Et la bonne nouvelle, c’est qu’on peut en faire des micro-pauses à insérer dans son quotidien, entre deux tâches, quand on en ressent le besoin. On peut aussi choisir un type de micro pauses, pour que celles-ci nous servent doublement, en nous permettant de recharger nos batteries et de nous inspirer.

Explications.

Gérer son énergie pour favoriser son bien-être

Le corps dispose d’une certaine somme d’énergie. Lancés dans nos tâches et nos préoccupations quotidiennes, nous dépensons cette énergie sur la journée, tant au niveau physique, mental, émotionnel qu’énergétique. N’importe qui peut tenir un rythme endiablé sur une journée. Une certaine portion le pourra aussi sur une semaine entière. Voire plusieurs mois. Toutefois, personne ne tient un rythme effréné sur la durée. Au bout d’un moment, le corps craque. Dit stop. Le burn-out n’est, dans le fond, pas autre chose qu’une incapacité à avoir su se reposer. 

Il y a toutefois deux choses, à mes yeux, à prendre en compte.

Nous avons tous une manière de fonctionner qui nous est propre. Ce qui veut dire que nous ne produisons pas la même quantité d’énergie que notre voisin, dans les mêmes circonstances ou sur les mêmes plages d’effort à fournir. Certains d’entre nous auront des pics d’énergie dans la journée, et des pics de fatigue qui les obligent à freiner la cadence. D’autres auront une énergie beaucoup plus stable, qui fonctionne bien sur la durée. D’autres encore auront besoin d’avancer plus lentement.

Nous avons tous nos manières de nous ressourcer. Celles qui nous conviennent particulièrement. Qui nous feront nous sentir vraiment bien, après les avoir faites. 

À défaut de vous livrer ici les astuces qui vous correspondent le plus, je souhaite vous partager les découvertes que j’ai faites et qui tendent à favoriser mon bien-être au quotidien, même (et surtout) pendant des journées bien remplies.

Des touches de détente et d’inspiration

> Se créer des espaces sans sollicitation 

Ce qu’on vise, quand on se pose 5 minutes, c’est de couper avec les pensées qui tournent. Assurez-vous de ne rien faire de particulier. Vous pouvez vous poser dans un endroit tranquille et fermer les yeux (si vous avez la sensation de ne jamais pouvoir vous isoler, les toilettes sont une bonne alternative) ou allez vous balader dans le coin, si possible dans un espace frais et ouvert, selon vos besoins. Vous pouvez mettre vos écouteurs et enclencher votre musique favorite : dansez dessus, sans prise de tête. 

L’idée est de laisser son esprit vagabonder. De laisser passer les idées, sans les retenir. Une sorte de méditation, où on peut même s’amuser des idées qui viennent.

Cet exercice express repose le cerveau et développe la créativité. Parfois, des solutions à nos problème émergent d’elles-mêmes! 

J’ai une énergie qui ne se renouvelle pas d’elle-même. Je fais partie de ces personnes qui peuvent aller vite, mais qui ont aussi besoin de prendre leur temps. J’ai donc décidé de m’offrir des petites pauses de 5 à 10 minutes entre chacune de mes activités (comptez toutes les heures environ) : un espace où je ne fais rien de précis. Je laisse mon regard se détendre en regardant par la fenêtre, je mets un pied dehors et je respire, je m’assois et je ferme les yeux, je joue avec mon chat, je profite de visualiser une situation positive qui me met en joie [voir aussi : comment rester motivé par ses objectifs]. Ces moments pour moi me permettent de me déconnecter de ce que je suis en train de faire, de reposer mon cerveau et de repartir sur de bonnes bases.

Si vous visez le top du top du ressourcement, l’idéal est de s’accorder des pauses de ce genre trente minutes d’affilée, quotidiennement. Et de se réserver un jour dans la semaine où on se coupe entièrement de nos préoccupations quotidiennes. 

Si vous peinez encore (comme moi) à vous accorder plus de temps, ces micro instants de détente sont déjà un très bon début! Votre corps et votre esprit vous diront merci.

> Attendre dans la détente

Une astuce géniale à mettre en place : on se retrouve tous, à un moment ou à un autre, coincé dans un bouchon, bloqué dans une queue à la caisse du supermarché, ou à trépigner dans la salle d’attente d’un médecin. Souvent, on a le réflexe de pester sur ces retards. Notre stress monte si on est déjà en retard, notre colère s’accroît si on estime que la faute revient à autre que soi.

Pourtant, soyons honnêtes : dans la plupart des cas, on devra attendre, qu’on le veuille ou non. Alors, autant faire de ces moments d’attente des moments de détente.

On peut miser sur la détente physique : prêter attention à son corps et aux endroits où on se sent plus crispé. On détend les zones concernées, on modifie sa posture, on s’étire en douceur (et en discrétion, on n’est pas obligé d’entamer une démo de gym – quoique 😉 ). Le plus fun, c’est de savoir qu’il suffit déjà de prendre conscience d’une tension corporelle et de son désir de la détendre pour que le changement s’opère. À ce sujet, il paraîtrait que porter attention à sa zone pelvienne, dans l’idée de la détendre, réduit de moitié son stress corporel !

On peut aussi miser sur une détente mentale : faire venir à soi des images positives ou, comme j’en parlais plus haut, se visualiser en train d’atteindre un objectif excitant. Ces images nous sont agréables, alors nous détendons pensées et émotions.

> Le yoga du bureau

Une autre astuce qui m’a bien servie et qui s’adresse à tous ceux qui travaillent beaucoup assis : s’accorder des instants pour étirer son dos, trop longtemps courbé ou assoupi. Faites de micro exercices, depuis votre chaise. Vous pouvez vous étirez spontanément les parties du corps que vous sentez tendues (il n’y a rien de mieux que sa propre écoute!), notamment les poignets si vos doigts pianotent souvent sur un clavier.

Mes exercices de yoga favoris sont ceux où on se tient très droit, de façon à étirer sa colonne vertébrale, et la « posture du chat » (grosso modo, se courber en avant, puis se redresser en sortant la poitrine). 

Allez regarder ce qui se fait sur youtube (je vous glisse un exemple ici), apprenez-les et reproduisez-les. C’est l’histoire de quelques minutes, pour un regain d’énergie.

> Encadrer sa journée de bonnes ondes

Last but not least, une habitude qui me fait le plus grand bien : commencer sa journée par se réserver du temps rien que pour soi, et la terminer de la même façon. 

Là encore, pas besoin de s’astreindre à une heure de bien-être si on n’a pas le temps. Dix minutes sont déjà suffisantes. Observez ce qui vous fait du bien, au corps et au mental, et faites-le au réveil, ainsi que juste avant d’aller vous coucher. 

Vous pouvez vous étirer au saut du lit. Lire quelques pages d’un bon bouquin. Ecrire vos pensées. Chanter. Danser. Respirer profondément. Jouer du tambour. Soyez fou, soyez fun, soyez vous

Je pense qu’au-delà de l’activité choisie, c’est l’intention qu’on met derrière qui compte [à lire aussi : J’ai testé – un mois à utiliser le pouvoir de mon intention]. Prenez conscience que vous êtes en train de vous accorder ces minutes, pour vous, parce que vous avez de l’importance. Ensuite, piochez dans une activité qui vous parle et vous met de bonne humeur, ou vous détend si vous vous apprêtez à vous coucher.

✧✧✧

Je vous ai partagé des petites astuces qui me servent au quotidien, sans mentionner d’autres habitudes bien plus connues : faire une activité physique, bouger dès que vous le pouvez, mangez plus léger en cas de fatigue, sont des gestes que vous pouvez aussi prendre le temps d’intégrer dans votre quotidien. On a beau être chargé, on peut toujours s’octroyer des petites pauses de bien-être. Sur la durée, on en ressentira réellement les effets.

Maintenant, à vous de jouer ! Si ça vous intéresse, définissez laquelle de ces astuces vous décidez d’appliquer dans votre quotidien. Dites-moi en commentaire quelles en ont été les bénéfices, les inattendus éventuels. 

Et, surtout, planifiez ces moments dans votre agenda! Comme vous le ferez pour un rendez-vous professionnel, inscrivez le moment où vous souhaitez vous offrir cet instant bien-être. Sinon, on a tendance à oublier. Et nous sommes tout aussi important que ce client qui nous attend à déjeuner 😉

Dans nos semaines bien chargées, a-t-on encore le temps de souffler ? Je vous livre ici quelques astuces pour favoriser le bien-être, même quand on est occupé.
✧ Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur Pinterest ✧


«

»

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *