Search here...
0
TOP
Au coeur de soi Un regard

Garde confiance : ton chemin, c’est toi

Lire en musique (Making Water - The Martian Original Soundtrack) :

Garder confiance en son chemin

C’est assez courant, dans la vie, de prendre peur face à ses désirs, face aux autres ou encore face aux challenges qui viennent parfois sans prévenir. Le point commun de ces situations ? On oublie d’avoir confiance en soi et en la vie. On pense être une petite chose fragile, ballotée par des vents contraires. Alors, dans cet article, je te propose de te reconnecter à une énergie puissante qu’on possède tous : la confiance en soi et en son chemin.

Tu es prêt.e ? Plongeons dans cette expérience!

Garde confiance : tu sais tomber et tu sais te relever

L’idée m’est venue en cours de yoga. Ce matin-là, je me suis à nouveau surprise à tout faire pour ne pas perdre l’équilibre (tu sais, ces postures où tu tiens sur une jambe, buste en avant). Comme si tomber allait représenter une catastrophe. J’ai sourcillé en me disant « mais… pourquoi ? Au final, mon tapis de yoga est là. Si je perds l’équilibre, je recommence ».

Peut-être as-tu aussi vécu des moments similaires, où tu avais de la peine à avancer sereinement, par peur de ne pas être à la hauteur. Si on commet des erreurs, si on rate ce qu’on a prévu, si on ne fait pas aussi bien qu’espérer, alors… 

Ma gorge se serre en exprimant ces mots. Dans ces cas-là, j’ai tellement peur que le chemin se retire sous mes pieds ; j’ai peur que si je ne suis pas une assez bonne élève, quelqu’un ou quelque chose se mette à tirer sur mon tapis de yoga et que moi je tombe, je tombe sans m’arrêter.

En réalité, je pense que quand la confiance nous échappe, c’est qu’on commence à croire que notre chemin va s’en aller. Qu’il n’y aura plus rien pour soutenir nos pas. Que la route est longue, confuse, douloureuse et qu’on va se perdre. 

Se sentir perdu

La bonne nouvelle ? Cette peur n’est qu’illusion. Si tu ouvres le rideau, tu verras que tu n’es jamais perdue et que ton chemin est toujours là pour toi. Tout simplement parce que ton chemin, c’est toi.

On ne nous a pas appris à voir la vie ainsi, et c’est sans doute pour cela que la confiance en soi est assez compliquée à (re)trouver. Tant que tu penseras que ton chemin n’est pas sûr et qu’il dépend de tes prouesses, l’anxiété te serrera la gorge. Mais si ton regard se recalibre sur le fait que ton chemin se dessine sous tes pas, qu’il avance avec toi et que donc il est visible en tout temps, la paix et la confiance peuvent réinvestir leur juste place, au coeur de ta poitrine.

Avancer avec confiance sur son chemin

Qu’est-ce que ce chemin, finalement ?

Tu peux te le représenter comme le sol sur lequel tu marches si souvent. C’est une surface stable, solide, qui ne bouge pas : c’est TOI qui bouge dessus, qui coures, qui tombes, qui te relèves, qui poses un pied devant l’autre.

Et on est d’accord pour dire que le sol ne va pas disparaître d’un coup de baguette magique ? 

Je t’invite maintenant à arrêter ta lecture, à te lever et à sentir consciemment le sol sous tes pieds (si tu me lis dans le bus et que ça bouge beaucoup, attends d’être descendu.e à bon port 😉 ). Imagine que cette stabilité-là t’accompagne toujours, en tout temps. Il y aura toujours un sol sur lequel poser tes pieds ; un chemin pour soutenir tes pas.

Garder confiance en soi

Tu es au coeur de ton histoire

D’ailleurs, sais-tu ce qui fait une bonne histoire, autant pour ton plaisir de lecteur que pour le bien-être de ton système nerveux ? Le chemin du héros. 

C’est une structure narrative qui s’utilise dans la plupart des histoires de fiction que tu as pu rencontrées (on l’emploie même dans les publicités). En gros, c’est l’idée que le héros de l’histoire va passer par un chemin unique jalonné de plusieurs étapes qui lui permettent de passer d’un point A (sa situation de départ) à un point B (sa transformation finale).

Et tu sais ce qu’il se passe au cours de ce chemin ? Des tas et des tas d’émotions et de challenges. Notre héros se sent tour à tour paumé, désespéré, inspiré, créatif, injustement traité, excité et chanceux, désemparé, déterminé… Il vit parfois ces fameux moments dont on parlait au début, ceux où on a si peur d’avancer, où l’on ne se sent pas à la hauteur. Comment savoir si ça ira ? Il n’y a pas de garantie. Par contre, la vie continue. [À lire aussi : Ouvrir la porte aux mystères]

Frodon, du Seigneur des Anneaux, a en tête un chemin tout tracé, à vivre paisiblement dans son village de la Comté (comme tout Hobbit qui se respecte). Pourtant, sa vie prend une autre tournure, lorsque le Magicien Gandalf le charge d’une mission. À plein de moments de son périple, il se sent si petit, si maladroit, si apeuré dans ces plaines dévastées, qui pullulent de créatures pas très recommandables. Il remplit tout de même sa mission. Et à chaque fois que l’épuisement s’abat sur lui, que le souffle lui manque, il y a un sol sur lequel s’allonger, s’arrêter, s’évanouir même. 

Le jeune Oliver, dans le Oliver Twist de Charles Dickens, a beau être pauvre, maltraité et à des moments complètement perdu dans les rues de la bruyante Londres du XIXe siècle, il n’en continue pas moins de se relever, d’avancer, de poser des pas timides ou hésitants sur les chemins pavés de la ville, sur le plancher grinçant du perfide Fagin, sur le parquet scintillant des Brownlow, à mesure qu’il apprend à se débrouiller et à demander de l’aide aux bonnes personnes.

Le célèbre Harry Potter est tombé pas mal de fois sur son chemin, lui aussi. Et même lorsque le terrible Voldemort l’attaque de ses sorts intransigeants, Harry se tord de douleurs sur les dalles froides du Ministère. Il peut y reprendre ses appuis pour se redresser et jeter un sort à son tour. 

Croire en soi et en son chemin


Ce ne sont pas que des histoires. Le chemin du héros n’est nullement différent de ton propre chemin. C’est un parcours, parsemé de hauts comme de bas, de moments super faciles et agréables comme de périodes bien plus challengeantes. Et à chaque fois, tu es là. Tu es au coeur de ce chemin qui est le tien. Tu le construis par tes actions, par tes choix, mais quoi que tu fasses, une chose ne changera pas : ton chemin est là pour toi. Il se dessine sous tes pas. 

Tu peux avoir confiance en toi.

Tu peux te fier à ta capacité à toujours te rattraper. 

Tu peux respirer et laisser plus de paix te gagner,

Car tu es en sécurité.

Tu avances chaque seconde sur ton propre chemin

Et ça, personne n’y pourra jamais rien.


Tu es au coeur de ta magie.

Et t’en rendre compte,

C’est reprendre confiance en toi et en ta vie. 

«

»

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.