Search here...
0
TOP
Au-delà des bornes Un regard

Quand ton idéal se heurte à ta réalité

Lire en musique (Midnight Divide, Say you believe) :

Dans la vie, on finit toujours par se confronter à un phénomène connu et pas toujours agréable à vivre : la confrontation d’un idéal avec ce qu’il se passe finalement dans la réalité concrète.

En général, quand tu as des projets, des idées, des envies de changement, tu commences à dessiner dans ta tête une façon dont ledit projet pourrait se dérouler. Et bien qu’on n’ose pas toujours rêver grand, on a quand même tendance à imaginer le meilleur des déroulements possibles.

Idéal VS réalité : Mon expérience

Ça m’est arrivé avec mon roman : je me suis dit que le jour où je sortirai mon roman, je serai pleinement guérie de ma dépression, bien dans ma peau, confiante et sans tracas, j’aurais construit une grande et belle communauté de lecteurs qui porterait mon livre aux nues dès sa sortie, m’offrant le meilleur des classements ou faisant parler de moi à un éditeur de renom. Je m’étais aussi vue vendre mes romans exclusivement sur mon site ainsi que sur quelques plateformes d’auto-édition indépendantes, boycottant fièrement Amazon.

Je m’imaginais super organisée dans mon lancement, à respecter chaque étape que j’aurais apprise par coeur, et dans une belle forme physique pour avoir l’énergie et l’enthousiasme requis pour mener à bien une telle aventure.

La réalité ? 

Par où commencer : malgré les années passées à partager mon contenu, je n’ai pas beaucoup de visibilité. J’ai choisi de sortir mon tome 1 sur un coup de tête, sans grande organisation et autant te dire que j’avance à la one again. Je ne vais pas vraiment mieux au niveau santé, ma dépression laisse encore ses marques sur mon énergie et mon état émotionnel. Et pour certaines raisons, je le vendrai d’abord exclusivement sur Amazon (lol).

Cela dit, j’ai : > de fabuleuses personnes dans ma communauté, dont la présence et le soutien me donnent une énergie que je ne pensais pas avoir en stock.

> agit de façon inattendue sous le coup du timing et de la fatigue, déléguant une partie du travail à d’autres personnes compétentes (comme la couverture du roman ou encore sa mise en page) avec qui c’est agréable de travailler.

Et surtout, il y a une sensation incroyable qui m’habite depuis que j’ai annoncé la sortie de mon livre publiquement : je vis mon rêve dans la réalité. Enfin.

Ce rêve a beau s’être bien moqué de mes attentes haha, il n’en existe pas moins dans ma réalité : je publie mon roman, j’en parle à ma communauté, je pose des actions chaque jour dans ce sens, j’en tire de la joie, de la satisfaction et beaucoup de fierté.

Idéal vs réalité, chemin, désert rose, confiance en soi

IDÉAL VS RÉALITÉ : QUE CHOISIR ?

Ce sont ces mots que j’ai envie de te partager aujourd’hui : on a souvent peur de concrétiser un rêve parce qu’on craint qu’il nous déçoive au final ; que tous nos espoirs fondent sous la dureté d’une réalité bien moins glorieuse que dans notre imagination. Mais je peux t’assurer qu’il y a pire que de vivre un rêve très différemment que prévu : c’est de vivre avec des regrets.

Dès lors que tu mets un pied dans tes rêves concrétisés, il y a des choses qui se mettent en mouvement. D’une manière ou d’une autre. Je pense vraiment qu’on mérite tous de vivre nos rêves et que ceux-ci ne sont pas venus nous trouver pour rien. J’ignore encore pourquoi certains rêves sont plus durs que d’autres à réaliser, pourquoi parfois le chemin est facile, d’autres fois très challengeant. Le mystère de la Vie, sans doute [à lire aussi : Ouvrir la porte aux mystères].

En tout cas, tu as le droit d’avoir des rêves et tu as le droit d’avancer dans leur direction. Et si les résultats en chemin ne correspondent pas à ce à quoi tu t’attendais, c’est OK. Ce n’est pas de ta faute, tu n’es pas nul.le, tu es juste en train de vivre une expérience. 

Enfin, tu as aussi le droit d’abandonner tes rêves. De baisser les bras. De changer de direction.

L’essentiel, pour moi, est surtout de se sentir vivant.e dans ce qu’on vit au quotidien.

idéal, rêve, vie, imagination

NOS ILLUSIONS SUR LE MONDE : QU'EN FAIRE ? 

Nadia Caldo, l’héroïne de mon roman, rêve d’aventures. À ses yeux, le monde est un vaste champ mystérieux rempli de personnages haut en couleurs : des gentils, des méchants, des mystères à résoudre, des vainqueurs, des perdants.

Elle est persuadée que sa vie cessera d’être ennuyante et qu’elle deviendra une jeune fille affirmée, le jour où elle vivra enfin une aventure. Lorsqu’une rumeur circule à son village, comme quoi un groupe de cambrioleurs se cacherait quelque part dans la grande forêt de son quartier, Nadia y voit l’occasion de se faire plaisir. Elle se voit déjà, entourée de ses amis, en train d’explorer les sentiers luxuriants de la forêt, équipée d’une lampe de poche et de vêtements neutres pour passer incognito. Elle se voit sauter par-dessus un ruisseau, se salir le visage à force de se faufiler entre les branches épineuses des arbres, s’exclamer avec un mélange de frayeur et de ravissement en trouvant un bijou accroché à une branche, qui la guidera jusqu’à la cachette des voleurs…

Que l’on soit enfant ou adulte, on avance avec des idées en tête. On se crée des images et des attentes sur les choses et les gens. Sur nous-même aussi. On se baigne d’illusions, jusqu’à ce que la réalité nous rattrape. 

Pourquoi s’enfermer ainsi dans des images, si elles ne sont qu’illusions ?

Par peur, sans doute, de ce qu’on trouvera si on ouvre vraiment les yeux. Si on regarde derrière le voile.

Alors, on se blinde dans nos propres convictions, aveugle et sourd à ce qui n’entrerait pas dans notre façon de voir les choses. C’est très souvent ce genre d’aveuglement qui précipite notre chute. On a parfois l’occasion de rectifier le tir, parfois pas.

Les personnages de Rêveries, le tome 1 de mon roman, sont chacun aux prises avec leurs illusions sur le monde. On veut voir ce qu’on veut bien voir, et lorsqu’autre chose entre dans notre champ, que fait-on ? Comment agit-on ? Est-ce qu’on ferme les yeux, est-ce qu’on ose se remettre en question et vivre les émotions que ça génère ? Est-ce qu’on a suffisamment confiance en soi pour assumer ses rêves et rebondir s’ils ne se passent pas comme prévu ?

C’est un thème qui me touche beaucoup et j’ai adoré l’explorer dans cette histoire. 

Fond rêveries, tome 1 d'Au-delà des bornes, château Godwitten

Où en es-tu avec tes propres rêves ? Est-ce que tu te racontes que ton idéal n’a aucune chance de se réaliser ? Vois-tu le monde comme un champ des possibles ou comme une réalité toujours plus fade que ta propre imagination ?

Si tu te sens le désir de (re)croire en ta propre magie et en celle de la Vie, tout en affrontant de face les désagréments du quotidien, il se peut que Rêveries ou Les Histoires de ta Vie soient là pour toi. Observe si l’une de ces histoires résonnent en toi et fais-toi confiance de faire le bon choix. 

De manière générale, tu es capable d’oser aller voir tes rêves et de jouer avec la forme qu’ils prendront dans ta réalité. You got this 🔥

«

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *