Search here...
0
TOP
Bien-être

Comment faire venir les idées à soi ?

Quand on se retrouve face à la page blanche, que faire pour dépasser ce blocage ? Je vous partage ici mes conseils pour faire venir les idées à soi.

Nous sommes nombreux à avoir déjà vécu la situation de la fameuse page blanche. On doit trouver une idée pour une tâche en cours et… rien ne vient. Comment faire venir les idées à soi, quand on a besoin d’avancer et que nos méninges tournent dans le vide ? 

Ayant été moi-même confrontée au phénomène, j’ai découvert qu’il existe différentes astuces pour relancer la machine. Il suffit parfois de peu, mais pas toujours dans le sens attendu. Mon expérience m’a montrée que, en terme de créativité, il s’agit moins de forcer les choses que de se détendre et de veiller à remplir le réservoir régulièrement. Accepter de lâcher le contrôle et de se laisser surprendre, pour faire émerger les idées qui sommeillent en nous. 

Accueillir et faire de la place

Pour commencer, si on regardait ce qu’est une idée ? Notre cerveau est une machine à penser. Il récupère des informations de toute part, et cela continuellement. Il emmagasine ce qu’on vit, ce qu’on entend, ce qu’on ressent, ce qui capte notre attention. On peut imaginer la quantité impressionnante de données avec lesquelles il doit jongler. C’est pour cela qu’une partie de ces données passe directement dans l’inconscient. Tout se brasse et, au bout du compte, remonte dans notre partie consciente : c’est ce qu’on appelle l’association d’idées. Ou, plus couramment, la créativité. 

On a donc des informations qui entrent, qui descendent pour se mélanger et qui remontent pour former quelque chose de nouveau. Vous avez repéré la bonne nouvelle ? Tout est déjà là, en soi. Sauf que, souvent, la remontée des idée se bloque. C’est ce passage de l’inconscient au conscient qui pose problème, pour différentes raisons : on est trop affairé, on stresse, on se croit incapable, on se charge d’une pression pesante.

On peut tirer deux conclusions de ce constat : il y a besoin de lâcher la pression et les blocages pour que les idées viennent à nous, ainsi que de remplir notre inconscient pour qu’il puisse brasser des informations et en faire nos idées.

Je vous partage ici mes astuces pour se détendre et faciliter le passage des idées, et pour s’inspirer et entretenir son réservoir à idées.

Comment faire venir les idées à soi : se détendre

> Se déconnecter de la recherche d’idées 

Il y a une chose que j’ai vite remarqué : souvent, les idées viennent quand on arrête de les chercher. Eh oui. Si vous butez devant votre feuille blanche, la meilleure chose à faire est de ranger ladite feuille et de s’accorder une pause. C’est contre-intuitif, surtout quand on a du retard sur ses délais ou qu’on sent qu’une charge de travail nous attend. Et pourtant.

Faites juste en sorte de faire autre chose. De cette façon, vous arrêterez de vous triturer les méninges à la recherche de cette idée qui vous échappe. Selon le sujet (la recherche d’une nouvelle offre à proposer, du thème d’un nouvel article), n’hésitez pas à le mettre de côté pendant plusieurs jours. 

En vous aérant l’esprit, vous laissez en réalité à vos idées le temps de mijoter. On croit parfois qu’on a l’esprit vide, alors qu’on ne s’autorise juste pas à laisser le procédé grandir. Alors, une fois que la recherche d’idées est lancée, acceptez de laisser faire votre inconscient!

> Se détendre simplement 

Encore mieux que d’enchaîner d’autres activités quand l’inspiration bloque : offrez-vous une vraie détente. Vous savez, ces moments où la tête arrête de réfléchir, parce que le corps se relâche. Prenez une douche chaude, un bon bain, une séance de sport, une balade à l’air frais. Woody Allen a révélé que ses meilleures idées lui viennent sous la douche. 

La détente facilite ce passage de l’inconscient au conscient

Comment faire venir les idées à soi : s’inspirer 

> Nourrir son réservoir

Notre inconscient est comme une grande marmite qui attend qu’on la remplisse pour fonctionner. Si vous ne vous intéressez à rien, si vous n’ajoutez pas un minimum de variété dans vos journées, vous aurez moins d’idées au quotidien.

Favorisez les situations qui vous inspirent particulièrement : est-ce de marcher dans de grandes contrées enneigées ? Est-ce la foule des supermarchés ? Est-ce l’art tel qu’exposé dans les musées ? Les discussions autour de l’écologie ?

L’inspiration est un vrai tremplin, qui fait venir les idées et nous ouvre au monde. Prenez le temps d’inclure de tels instants dans vos journées. Votre créativité en sera renforcée.

> Se renseigner

Vous bloquez sur votre sujet ? Allez voir ce qui se fait dans votre domaine! Lisez les productions des autres, rencontrez-les. Vous ne volez aucune idée en les emmagasinant. 

> Favoriser la diversité

De manière générale, changer d’environnement et de façons de faire nous stimule. Dans une semaine, saisissez les occasions de faire les choses différemment. Remuez un peu vos habitudes. Restez ouverts à l’inattendu [à lire aussi : Vivre sans attentes, possible ?].

Comment faire venir les idées à soi : se mettre en condition

> Se créer un cadre inspirant 

Si vraiment vous ne supportez pas d’attendre ou que le délai presse, essayez de vous mettre en condition pour que les idées émergent. Autrement dit, mettez-vous dans le flow (un état inspiré où on déconnecte du mental pour se laisser bercer par le ressenti). Observez ce qui vous détend et vous inspire. Dans mon cas, un certain type de musique me connecte directement à ma créativité : j’oublie mes pensées et mes préoccupations, et je me laisse guider par les notes. 

Une autre astuce : mettez-vous en état de semi-conscience, en fermant les yeux et en laissant venir les pensées. L’idée ici n’est pas d’avoir d’attentes, juste de se laisser surprendre par ce qui vient. 

> Dialoguer directement avec l’inconscient

Je travaille avec deux méthodes principales : jouer avec une idée de base et utiliser l’art comme pont vers l’inconscient.

Pour le brainstorming, prenez une feuille, et écrivez tout ce qui vous passe par la tête, en rapport avec votre projet. Vous pouvez partir d’un mot, et lui rattacher des notions, des sonorités, des champs lexicaux. Combinez autant d’idées que souhaité, même les plus saugrenues. 

Pour l’art, servez-vous du médium qui vous parle. Dessiner, peignez, sculptez, écrivez… Pensez à votre projet et laisser les couleurs parler à votre place. Vous serez parfois surpris par ce qui émerge. 

Dans les deux cas, le mieux est de se laisser aller, sans se poser de limites, et de laisser le tout reposer au moins une nuit. 

✧✧✧

J’espère que ces astuces vous faciliteront le travail au quotidien. Dernière recommandation : quand une idée surgit, notez-la! Elles sont parfois fugaces, et on peut facilement les oublier. 

Dans tous les cas, trouvez votre façon de faire! Nous sommes tous différents, à chacun sa méthode pour créer des ponts avec son inconscient, et pour se laisser inspirer. Quelles sont les vôtres ?

Quand on se retrouve face à la page blanche, que faire pour dépasser ce blocage ? Je vous partage ici mes conseils pour faire venir les idées à soi.
✧ Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur Pinterest ✧

«

»

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *