Search here...
0
TOP
Bien-être

Mettre de la clarté : 9 astuces pour dépasser doutes et confusion

Quand on veut avancer sans plus très bien savoir comment, c’est le moment de (re)mettre de la clarté dans sa vie. Voici 9 astuces pour dépasser doutes et confusion.

Dans mon dernier article, je vous parlais de changement. J’ai eu besoin de changer de vie, parce que je sentais que quelque chose ne me convenait plus du tout, dans mon quotidien. Pour autant, je ne voyais pas très clair sur la marche à suivre : si je savais ce que je ne voulais plus, j’ignorais ce que je voulais. On se sent parfois si oppressé·e, perdu·e parmi trop d’options, englué·e dans la peur de mal faire, que tout semble compliqué. D’autres fois, alors même qu’on a trouvé notre chemin, les doutes et les peurs viennent tout embrouiller. Alors, comment mettre de la clarté sur sa situation ? Comment récupérer sa foi, son envie ? Je vous partage 9 astuces pour dépasser les doutes et la confusion et pouvoir avancer en équilibre, au plus près de soi.

Mettre de la clarté : une logique d’équilibriste

Faire la part des choses

Pour commencer, rien n’évolue en une parfaite ligne droite. La vie est mouvement et, qu’on le veuille ou non, nous sommes tous traversé·es d’émotions diverses, chaque jour. Ça pourra être dû aux événements extérieurs (la remarque d’un collègue, un licenciement..) ou à son fonctionnement interne (ce qu’on a mangé la veille, notre cycle hormonal, notre travail intérieur qui fait remonter des émotions enfouies à la surface…). 

C’est important de garder cela en tête, pour comprendre que mettre de la clarté sur son quotidien, c’est jouer à l’équilibriste entre ses émotions, ses croyances et ses envies profondes. 

Imaginez que vous possédez une torche, qui éclaire votre chemin ; les événements, vos émotions (peur, colère, honte…), vos pensées (hésitations, doutes, cogitations..), vos croyances limitantes (je ne vais pas y arriver etc.) représentent ces ombres qui se dressent devant vous. Si vous leur laissez trop de place, vous userez la batterie de votre torche. Et c’est à l’intérieur de vous que se trouve la recharge, qui relancera la lumière : là où se trouve votre foi, votre intuition, votre coeur, votre conviction.

Mettre de la clarté, c’est savoir entrer en soi, s’écouter et faire la part des choses, entre ce qui vient du coeur et ce qui vient de la tête. Ainsi, on saura ce qu’on veut, ce qui compte. C’est important, car c’est à partir de là qu’on peut ensuite prendre des décisions et poser des actions.

Une excuse à portée de main

Je suis convaincue que le manque de clarté est une astuce utilisée par notre inconscient, pour nous faire échouer, ou stagner. Avec la peur du changement, ce manque de clarté entraîne bien souvent de la frustration et de la procrastination. La situation ne bouge pas, mais on a des excuses à cela : on ne sait pas encore ce qu’on veut, ou alors ça nous paraît trop effrayant, pas fait pour nous. [À lire aussi : changer de vie – 7 conseils pour aller au bout de sa décision]. 

Quand la situation n’est pas claire, on va donc soit tourner en rond en s’agaçant de ne rien trouver, ou s’éparpiller dans des tas d’essais qui auront pour conséquence d’étirer le temps, de retarder la vraie prise d’action. 

Je suis passée par là. J’ai développé des astuces pour ne pas me faire avoir, pour oser me confronter à ce qui, en moi, ne veut pas avancer. Il y a trois situations auxquelles je me suis confrontée :

*stagner car rien n’est clair

*s’éparpiller pour éviter l’action

*être au clair mais s’embrouiller dans ses émotions.

Je vous partage ci-dessous mes astuces pour dénouer ces cas de figure. 

Mettre de la clarté : 3 situations, 9 solutions 

ON STAGNE CAR RIEN N’EST CLAIR

> Instaurer du mouvement pour refaire circuler

C’est le mouvement qui entraine le progrès, l’évolution. Alors, même sans réponse, bougez. Allez au contact du monde, rencontrez des gens, soyez curieux de ce que vous découvrez, laissez-vous surprendre. Sortir de sa routine, pour s’obliger à voir les choses différemment.

Nettoyez aussi vos émotions en favorisant le rire, les choses qui vous font du bien, vous détendent, vous mettent en joie ; l’énergie vitale favorise la connexion à soi, et donc la clarté. 

> Se poser des questions

Pour mettre de la clarté, il faut s’interroger. Comprendre ce qui coince, ce qui nous fait peur, où on veut aller. Un conseil : ne soyez pas timide. Posez toutes les questions qui vous viennent, et répondez-y franchement. [À lire aussi : La puissance des questions]. 

« J’ai peur de quoi? ». « Pourquoi rien ne change dans ma vie? ». « Pourquoi je stagne? ». « Je veux être quoi ? Heureux ? Ok, ça correspond à quoi, être heureux ? ». « Comment ai-je envie de vivre ? De quoi ai-je besoin pour être bien au travail, chez moi, en société ? ».

Écrivez, écrivez, notez les réponses parfois imprévues qui sont venues. N’hésitez pas non plus à poser ce genre de question le soir, avant de vous endormir. Vous serez surpris des réponses qui viennent. 

> Explorer son monde intérieur 

C’est le moment d’entrer en vous. Quand on stagne c’est que, très souvent, des peurs et des croyances nous empêchent de nous lancer. Car dès lors qu’on voit clair, on n’a plus d’excuses pour ne pas avancer. Alors, trouvez-vous un moyen d’aller voir ce qui se passe en vous. Personnellement, j’ai beaucoup utilisé l’écriture intuitive (prendre un papier et écrire ce qui vient) et l’art-thérapie (utiliser n’importe quel art pour laisser parler l’inconscient). Vous pouvez également vous aider de la visualisation, grâce à votre imagination : fermez les yeux et imaginez-vous dans votre vie idéale, là où vous rêveriez d’être, ce que vous rêveriez de faire.

Toutes ces démarches vous rapprocheront petit à petit de votre vérité, et donc de votre clarté. 

ON S’ÉPARPILLE 

> Oser se faire confiance, en écoutant son ressenti

Quand plein de choix se présentent à nous, c’est tentant de tout tester avant de prendre sa décision. C’est tentant, mais c’est aussi embrouillant. Si la curiosité et l’intérêt sont une qualité, le désir de tout voir peut aussi être un frein à l’action. 

Pour dépasser ce réflexe, apprenez à vous faire confiance, en écoutant votre ressenti. Si vous voulez allez mieux, mais que vous ne savez pas quelle méthode de développement personnel utiliser, ou par laquelle commencer : renseignez-vous, allez voir ce qui se fait et ensuite, CHOISISSEZ. Respirez profondément, connectez-vous à votre intuition et voyez quelle méthode vous parle le plus. 

> Changer de croyance.

On peut avoir peur de se décider, car on croit que choisir, c’est rejeter tout le reste et qu’il n’y a pas de retour en arrière possible. L’idée n’est effectivement pas de reculer. Chaque choix que vous faites marquera une étape sur votre chemin. C’est une occasion d’apprendre et de réajuster sa trajectoire, en cas de ratage. Astuce : quand vous clarifiez ce que vous décidez, écrivez plutôt «  je choisis de… » plutôt que « je dois… ». Ça rend la chose beaucoup plus fun et stimulante. On agit pour soi!

ON EST AU CLAIR MAIS LES ÉMOTIONS NOUS PERTURBENT

> Le pouvoir de la focalisation 

Notre cerveau se focalisera sur ce qui nous obnubile au quotidien. Si on passe son temps à avoir peur, à douter de soi, on aura plein de preuves à portée de main qu’il vaut mieux arrêter. C’est pourquoi être au clair sur ce qu’on veut et y revenir, encore et encore, est primordial. On renforce ce sur quoi on se centre. 

Une astuce : instaurez un rituel, le matin et/ou le soir, où vous irez vous rappeler ce que vous faites au quotidien, et pourquoi vous le faites. Que ce soit par la visualisation, par l’écriture ou en vous parlant à voix haute, plus vous donnez des informations précises à votre cerveau, plus il vous amènera de la clarté.

> Émotions et pourquoi

Cependant, on ne peut espérer réfléchir clairement en étant dans l’émotion.

Alors, quand une émotion arrive, laissez-la s’exprimer. [À lire aussi : Quelques clefs pour gérer ses émotions]. Par contre, une fois que le calme est revenu, prenez le temps de vous remémorez pourquoi vous faites les choses. Vous pouvez aussi revoir vos objectifs, pour avoir une vision de votre trajectoire.

Le plus important, à mes yeux, est d’avoir conscience de sa direction, de ce qui nous pousse à avancer, même en ayant peur. Ça peut être une raison très large, comme de s’ouvrir à sa joie, à son travail rêvé, à la pleine expression de ses talents. C’est puissant, car ça donne du sens à nos actions.  [À lire aussi : Directions ou objectifs ? Ma façon d’avancer]. 

> Laisser remonter les anciennes croyances

Avancer au plus près de soi, ça peut remuer des choses. Une émotion qui remonte et qui fait peur, ce n’est pas une mauvaise chose en soi : c’est une occasion de laisser d’anciennes croyances s’exprimer, pour en prendre conscience et les transformer. Souvent, ce ne sont pas les circonstances qui nous bloquent, mais bien nos croyances !

Alors, quand une émotion surgit, écrivez-le, et clarifiez à côté ce que vous choisissez à la place. (« J’ai peur des critiques » —> « J’aimerais pouvoir écrire mes articles sans craindre la critique » —> « Je choisis de continuer à écrire »). 

> Être au clair sur ses devoirs

Dernier point : quand vous faites un choix et avancez dans une direction, soyez au clair sur vos devoirs. Il y a toujours des obligations qui vont avec ce qu’on veut faire, ce qu’on veut devenir. Si on met de côté les choses moins agréables à faire, la peur s’intensifie. Une petite voix dans notre tête nous rappelle constamment que ce n’est pas fait, ce qui tend à embrouiller nos pensées.

Mettre de la clarté : trois constats pour terminer

> S’éparpiller ralentit les choses : se faire confiance, c’est suivre une option et l’essayer, en se donnant le droit de s’adapter.

> Savoir ce qu’on veut, ce qui compte pour soi, ne signifie pas connaître toutes les étapes : c’est avoir une direction, à partir de laquelle naviguer et s’adapter.

> Une émotion qui embrouille n’est pas forcément inutile : elle peut indiquer qu’on est en train de s’écarter de ses valeurs, de son chemin. 

J’espère que ces quelques astuces vous aideront à mettre de la clarté sur votre situation, et à avancer au plus près de vous. 

Laquelle choisissez-vous de mettre en place dès maintenant ?

Quand on veut avancer sans plus très bien savoir comment, c’est le moment de (re)mettre de la clarté dans sa vie. Voici 9 astuces pour dépasser doutes et confusion.
✧ Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur Pinterest ✧


«

»

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *