Search here...
0
TOP
Un regard

Quand les romances te parlent de tes peurs et de tes désirs


As-tu remarqué que les romances forcent les personnages à se rapprocher ?

Lire en musique (Kayak for one - Hans Zimmer) : 

Pendant la période des fêtes de fin d'année (ok, tout le mois de décembre), j'ai pour habitude de me plonger dans des histoires de romances au goût de Noël : tu sais, ces histoires qui se ressemblent toutes, où un protagoniste plutôt sûr de sa vie actuelle est forcé de se rendre dans un nouveau lieu (souvent un village très mignon haha) pour accomplir des tâches qui ne l’enchantent pas davantage, et qui rencontre en chemin… de beaux spécimens qui ont la spécificité d’avoir un fort sex appeal et de mettre des bâtons dans les roues de notre protagoniste (en gros, l’ennemi beau gosse).

Bref, tu vois le genre. Mon âme devient sensible à ce genre de récit, à l’approche des fêtes, que veux-tu. 

Et j’ai remarqué une chose intéressante, dans la construction de ces romances. Les personnages se retrouvent en effet dans certaines situations qui en disent long sur nos désirs et sur nos peurs, ainsi que sur la façon dont la Vie s'en mêle

Des situations contraignantes

L’auteur de l’histoire se retrouve en effet face à une grande question : comment expliquer le rapprochement progressif de deux personnages qui, a priori, se détestent ou s’ignorent ? (parce qu’ils sont différents, concentrés sur autre chose ou en conflit). 

Très souvent, survient ce que j’appelle une situation contraignantes (et rocambolesque) : par un concours de circonstance, les personnages sont obligés de se parler, de s’entraider même, voire de montrer une facette d’eux-mêmes qu’ils auraient bien voulu garder cachée.

Exemples (on va dire que nos héros se nomment Fred et Miranda) :

> Miranda a un rendez-vous professionnel important ce matin. Elle se réveille donc avec l’intention de se doucher, de se laver les cheveux, histoire d’être présentable, sauf que… il y a une coupure d’eau dans le chalet où elle loge. Elle n’a que peu de temps devant elle et ce rendez-vous est primordial : elle ne peut pas le louper. Sa seule option serait de sonner chez le chalet voisin du sien. Alors, vêtue de son peignoir, elle sort sur le perron, avant de se rappeler que son voisin n’est autre que Fred, le gérant de la firme concurrente à la sienne : hors de question d’aller quémander quelque chose! Elle se retourne pour rentrer chez elle et trouver une autre solution, lorsque… la porte se referme suite à une bourrasque. 

Miranda est là, sous la neige (oui, il y a de la neige, que croyais-tu haha), dans son peignoir, le visage démaquillé. Et c’est là que Fred passe par là, des sacs de courses dans les mains.

> Il y aurait aussi la situation de la porte qui se verrouille d’elle-même : Fred et Miranda sont entrés dans une pièce commune (disons des toilettes publiques), et par un hasard machiavélique, la porte principale reste coincée. Les laissant seuls dans la pièce, tandis que les heures filent.

Maintenant (je m’arrête là car mon cerveau aurait des tas d’exemples à te proposer haha), si on observe ces scènes de près :

1/ Contraints par la situation, les protagonistes vivent un premier rapprochement. Ils font des choses qu’ils n’auraient pas fait d’eux-mêmes : ils se regardent au-delà des coups d’oeil furtifs, ils se parlent au-delà des remarques sarcastiques, ils se donnent un coup de main alors qu’ils sont censés être ennemis.

2/ La situation leur paraît à première vue agaçante : elle les met dans l’embarras, leur complique la tâche, voire anéanti des projets. Et pourtant, à côté, d’autres choses se profilent : un nouvel échange, qui avec le temps peut déboucher sur une amitié ou une belle histoire d’amour (comme on les aime n'est-ce pas ?).

As-tu remarqué que les romances forcent les personnages à se rapprocher ?

Et comme toujours, les histoires sont un super miroir sur nos propres cheminements.

Combien de fois t’es-tu déjà retrouvé.e à vouloir certaines choses, sans oser les concrétiser ? À y penser et y rêver beaucoup, sans pour autant parvenir à les vivre autrement ?

(Personnellement : environ 1001 fois haha).

Et t’es-tu déjà retrouvé.e dans une situation contraignante, qui a fini par t’obliger à vivre ce que tu as longtemps crains ET désiré ?

Ou alors, si tu t’imagines forcé.e de vivre ce désir, est-ce que cette idée t’enchante ? Te fait peur ?

Je te pose ces questions car, avec le symbole de la nouvelle année, il est toujours temps de penser à ses désirs et de choisir de se faire confiance dedans. Confiance à la Vie aussi, qui trouvera un moyen de t’aider sur ce chemin.

À l’instar de Miranda qui, au fond, avait envie de mieux connaître Fred sans oser se bouger pour cela et à qui la Vie force un peu la main en la coinçant dans les toilettes avec lui (lol), tu as aussi des envies qui sont les tiennes et mille et unes façons de les rendre toujours plus réelles.

La Vie t’envoie souvent des situations contraignantes, qui te rapprochent de tes vrais désirs.

Et si tu as conscience de tes désirs, tu es toujours plus capable de voir qu’une situation contraignante n’est en fait qu’un cadeau mal emballé - et toujours plus en mesure de lâcher l’agacement de circonstance pour une curiosité nouvelle sur ce qui peut bien se passer 🙂

Traverser ses peurs et ses désirs pour se retrouver

«

»

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.